PARTAGER

Il est tellement facile dans ce monde, de passer de héros à zéro, ou vice versa. Prenez le Kenya. A part courir, que savaient faire les ressortissants de ce pays, dites-moi ? Qui aurait parié qu’un magistrat de ce pays, allait donner une «magistrale» leçon de probité à tous les observateurs politiques du monde entier, surtout à ceux qui font leur rente de la couverture des élections des autres ? Nous Sénégalais, qui du haut de notre Olympe, avions l’habitude de toiser de très haut les malheureuses populations des autres contrées, privées de liberté, avons risqué la chute. Quoi ? Quel juge de quelle Cour serait assez téméraire pour remettre en question des résultats approuvés chez nous par toutes les instances ? Décidemment, l’Afrique risque de nous voler notre belle particularité, la Démocratie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here