PARTAGER

La tête de liste nationale a ouvert sa campagne à Mbacké où il n’a pas manqué de lancer des piques à l’opposition. Mais Boun Abdallah Dionne a aussi égrené les réalisations du chef de l’Etat dans ce département et pour 2018, «un budget social».

Le boulevard Ndoyenne de la commune de Mbacké a accueilli hier le meeting d’ouverture de la campagne de Benno bokk yaakaar (Bby). La tête de liste, entourée de Ousmane Tanor Dieng, de Aminata Tall, de Moustapha Cissé Lô, des investis du département et de ministres, est revenu largement sur le bilan du Président Macky Sall qui devra, selon lui, être «source de triomphe» au soir du 30 juillet. Revigoré par la foule, Mahammed Boun Abdallah Dionne a tout de suite décrété «une victoire à 70%» dans le département de Mbacké. «Le touba utile est ici, le Mbacké utile est ici pour qu’on ait une victoire éclatante», martèle-t-il. Mais Boun s’est aussi essayé à une petite phrase, petite pique à l’endroit de ses adversaires. «Affaire bi yeen la. Allez-y récupérer vos cartes ! Le bulletin est facilement reconnaissable. C’est celui qui a un cheval pur-sang contrairement aux autres chevaux rachitiques. Le pouvoir n’a jamais parrainé une liste. Le Benno, c’est ici. Le problème, c’est là où les gens n’arrivent pas à s’entendre avec plusieurs Manko», lance-t-il. Pour le reste, la tête de liste nationale de Bby mise sur le bilan du Président Macky Sall. «Ce bilan est élogieux surtout ici, à Touba, avec l’autoroute Ilaa Touba, le plus grand projet du Sénégal. Lorsqu’il prenait les rênes du pouvoir, il n’avait trouvé que 35 kilomètres, actuellement, il a amené l’autoroute Ilaa Touba avec 1 245 km. Ce qu’on a fait ici en matière d’assainissement à Touba, Mbacké, Diourbel, Bambey, personne ne l’a fait. Il n’y a plus de bons impayés au Sénégal. Les producteurs reçoivent leur argent après avoir amené les graines au niveau des coopératives. Le pouvoir n’a jamais parrainé une liste. Le Benno, c’est ici. Le problème, c’est là où les gens n’arrivent pas à s’entendre avec plusieurs Manko», dit-il.
Pour lui, une majorité renouvelée pour Macky Sall est un impératif. «On ne cherche pas une majorité pour le simple plaisir. La Constitution donne le pouvoir exécutif au président de la République, mais des pouvoirs indépendants à l’Assem­blée nationale. Si le chef de l’Etat élabore un budget, il le soumet aux députés. Mais si les députés ne sont pas d’accord, il aura des difficultés pour le régler», explique-t-il à ses camarades. En ce sens, il rappelle que le Président a décidé de faire pour 2018, un «budget social». «On pourra le faire parce que les gros investissements sont déjà faits, c’est le cas avec l’autoroute et le Train express régional. Avec ce budget social, les artisans seront appuyés de même que les producteurs. Mais s’il n’a pas la majorité à l’Hémicycle, ce ne sera pas facile», prévient M. Dionne.
C’est pourquoi il souligne que «Benno doit continuer la mobilisation pour gagner tous les départements du Sénégal et donner une majorité qualifiée au Président qui veut poursuivre et développer le Pse». Dionne se dit «rassuré» par cet accueil de Mbacké et justifie le choix d’y avoir ouvert sa campagne. «Le chef de l’Etat nous a demandé de suivre ses pas et d’aller recueillir les prières du khalife, ensuite de tenir le meeting d’ouverture à Mbacké», explique-t-il

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here