PARTAGER

C’est la proclamation définitive des résultats qui va séparer la coalition Benno bokk yaakaar et la coalition Manko taxawu senegaal à Dakar. En attendant, dans le département, chaque partie crie victoire.

Par Mamadou SAKINE

Après le scrutin, la confusion s’installe. Les tendances de Dakar n’ont pas, en effet, permis de départager Benno bokk yaakaar (Bby) et Manko taxawu senegaal (Mts). En 24h, les têtes de liste départementale de ces coalitions mènent une bataille médiatique et d’opinion. La coalition présidentielle a tenu une conférence de presse tard dans la soirée pour crier victoire. La coalition Benno bokk yaakaar crie victoire sur Khalifa Sall. C’est que conteste la coalition Mankoo taxawu senegaal. Amadou Bâ a indiqué que sa coalition a obtenu près de 7 000 voix d’écart sur Manko. «Les éléments que nous avons par rapport aux résultats de ces Légis­latives sont crédibles. Nous attendons d’avoir tous les éléments. Nous avons gagné à Yoff, Fass, Patte d’Oie, Plateau, Bis­cuiterie, à Gorée, à Grand-Dakar, Ngor, Ouakam, Cambé­rène et Hann. Mais nous avons perdu les autres communes, à savoir celles de Médina, Dieup­peul, Grand-Yoff, Mermoz, Fann, Hlm et Sicap», détaille-t-il.
Dans la soirée du scrutin, le maire de la Médina, par ailleurs tête de liste départementale de Mts, a, de son côté, déclaré : «La coalition vient de remporter les élections à Dakar, malgré les tentatives de la coalition Benno de confisquer nos votes. La vérité est que la victoire est pour nous. Ils sont en train de trouver les moyens avec quelques complices pour confisquer notre victoire.» Hier encore, cette bataille médiatique s’est poursuivie. Dans la matinée, c’est le maire de Mermoz-Sacré cœur qui a ajouté une couche aux propos de Bamba Fall. «Mon­sieur Amadou Bâ sait qu’il n’a rien gagné à Dakar et ce qu’il tente de faire avec la complicité de l’Admi­nistration, du commandement territorial et de certains patrons de presse ne passera pas», prévient Barthé­lemy Dias. Il affirme que la capitale a été remportée par Khalifa Sall et avertit qu’ils ne laisseront «aucune personne voler la victoire des Dakarois». Dans l’après-midi d’hier, Mts a organisé une caravane dans certaines artères de la capitale pour fêter sa «victoire». (Voir ailleurs).
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here