PARTAGER

Le pouvoir et l’opposition se sont entendus sur la date du 2 juillet 2017 pour l’organisation des élections législatives au Sénégal. Je rappelle que cette date est à une semaine de la fin du mois de ramadan et cette période coïncide avec le début de la campagne électorale qui dure quinze jours (15 jours). Je préconise un différé de deux à trois semaines. Avec le mois de ramadan, le Sénégal est un pays à 95% musulmans, il est donc inconcevable, au moment où les citoyens abordent la dernière semaine du ramadan, un  moment de ferveur religieuse, de dévotion et de prières. Le contexte n’y sied pas et les Sénégalais auront la tête ailleurs qu’à s’occuper de campagne électorale. Pour cette raison, nous invitons le président de la République, le ministère de l’Itérieur et l’ensemble des acteurs politiques de ce pays à trouver une autre date pour l’organisation des Législatives. La date du dimanche 16 juillet 2017 est beaucoup plus propice. D’autres personnes sont intervenues sur la question et ont convoqué d’autres raisons, mais nous, notre préoccupation est uniquement religieuse et comme il est encore temps, nous attirons l’attention des autorités pour trouver une solution rapide à cette équation liée à notre agenda électorale.
Abdou Rahmane MBENGUE
Président de Vision Action Citoyenne/Laamissoo, Membre de la Conférence des leaders de la coalition Macky 2012

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here