PARTAGER

Des partis et mouvements membres de Benno bokk yaakaar comptent aller aux Législatives sous leur propre bannière. En attendant, ils se sont regroupés au sein d’une plateforme dénommée Cadre de concertation des organisations politiques et citoyennes pour les Législatives 2017 et ambitionnent d’apporter la «rupture tant attendue» à l’Assemblée nationale.

La mouvance présidentielle risque d’aller aux prochaines Législatives dans la division. Des membres de Macky2012 se dé­mar­quent déjà de la grande coalition au pouvoir, Benno bokk yaakaar (Bby). Ils ont lancé hier le Cadre de concertation des or­ganisations politiques et citoyennes, une alliance qui regroupe pour l’heure, entre autres, l’Union des forces citoyennes (Ufc) de Alla Dieng, le Cadre de réflexion et d’action pour la citoyenneté (Crac) de Abdoulaye Faye et d’autres personnalités issues de la société civile, des mouvements citoyens, des syndicats et organisations socioprofessionnelles. Cette coalition électorale, sans coordonnateur pour le moment, prône une «ges­tion collégiale» en attendant sa structuration. «Depuis l’an­nonce de cette conférence de presse, près d’une trentaine d’organisations de Benno bokk yaakaar nous ont appelés pour dire qu’elles sont en phase avec notre démarche», se réjouit Abdoulaye Faye, porte-parole du jour.
Ce regroupement de partis entend réunir tous les collèges afin d’avoir une coalition «crédible» et «représentative qui va défendre les intérêts des populations, mais aussi sauvegarder les acquis de cette 2ème alternance politique». Alla Dieng et ses camarades constatent que l’Assemblée nationale a «du mal à pratiquer les ruptures annoncées et tant attendues», estimant que les députés de cette 12ème Législature sont «plus soucieux de leur carrière politique que de la défense des causes des populations». La coalition Bby en a également pris pour son grade. «Une coalition réduite à un groupe de cinq amis qui décide et agit au nom de tout le monde sans concertation préalable», lit-on dans leur déclaration liminaire. Toutefois, le cadre a réitéré son «ancrage» dans cette même coalition dirigée par Macky Sall. En attendant le nom et la structuration de cette nouvelle coalition, Guédiawaye et Pikine ont été choisies pour la mise en place des antennes départementales dans les prochains jours.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here