PARTAGER

Le Club Sénégal émergent (Cse) s’est penché hier sur le rôle du Parlement et des parlementaires. Dans un contexte d’élections législatives, des personnalités comme Youssou Diallo et Penda Mbow ont rappelé que l’Assemblée doit participer à l’émergence par ses différentes attributions. «Le destin de la démocratie reste lié à celui d’une Assemblée. Les élus du Peuple ont une fonction représentative, normative, budgétaire et de contrôle de la gestion publique», soulignent les panélistes. Alors que la Législature sortante fait l’objet de critiques, M. Diallo et Cie estiment que les députés doivent représenter le Peuple et être aidés dans cette tâche par des assistants parlementaires. A côté, plaident les membres du Club Sénégal émergent, les élus doivent raffermir leurs relations avec la presse pour mieux faire comprendre leur travail à ceux qui les ont choisis.
Par ailleurs, si pour certains intervenants la pléthore de listes candidates aux Législatives du 30 juillet est un «signe d’épanouissement de la démocratie», d’autres estiment que c’est un «facteur de régression de la démocratie». Penda Mbow y voit «une crise de la démocratie, du leadership et un échec des politiques». «Nous votons des lois et nous ne les appliquons pas. Il y a des problèmes dans ce pays», se désole le ministre auprès du président de la République.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here