PARTAGER

Déchargé des charges gouvernementales le temps de mener sa campagne avec la mise en veilleuse du Conseil des ministres, Mahammad Dionne avale des kilomètres à l’intérieur du pays pour vanter les réalisations de son patron et annoncer ses réalisations à venir. Il est pratiquement en campagne présidentielle avec les promesses réitérées et le bilan des 5 ans de Macky Sall à la tête du Sénégal.

Après 12 jours de campagne, on ne sait pas si on doit parler du Premier ministre ou de la tête  de liste de Benno bokk yaakaar Mahammad Dionne… Loin du brouhaha, loin du tintamarre et de la violence de la capitale où les rivalités sont si exacerbées, la tête de liste nationale de Benno voyage dans le Sénégal de l’intérieur. Infatigable, Dionne sillonne le Sénégal. A l’image de Macky Sall, lorsqu’il a voulu conquérir le Sénégal alors qu’il était candidat à la présidence de la République en 2012, Dionne indique qu’il a intégré la leçon de son patron. Il essaie de montrer que le Sénégal, c’est également le Sénégal de l’intérieur. Arpentant villes et villages, développant une proximité et un contact avec les populations, s’arrêtant partout et détaillant avec «maitrise et connaissance», les réalisations du Président Sall ainsi que les enjeux de l’obtention d’une forte majorité Benno afin de consolider le bilan et de relever de nouveaux défis de développement pour amener le Sénégal à l’émergence, Dionne est véritablement dans son habit de tête de liste nationale et aussi de Premier ministre qui dissémine ses «réalisations». Ce qui revient souvent dans son discours, une majorité Benno, ce sont des députés à l’Assemblée nationale qui n’auront pas pour seule mission de bloquer la politique du Président Sall et de freiner l’élan de développement du pays. Dionne a choisi de faire la   campagne d’une tête de liste nationale doublée de Premier ministre, qui cite les réalisations du régime et ouvre le volet de promesses de lendemains meilleurs.
Aujourd’hui, il essaie de dévoiler qu’il maîtrise les codes politiques. Il lance des piques avec grande subtilité. Lorsqu’il a fait une sortie déstabilisante sur Omar Sarr l’invitant à rejoindre Macky Sall, lorsqu’il a suggéré à Idrissa Seck et à Abdoulaye Wade de se reconnecter au nouveau Sénégal, il tente de montrer des images subliminales d‘un septennat. Bref, Dionne est l’envoyé spécial de Macky pour 2019.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here