PARTAGER

Pour rien au monde, la majorité n’entend perdre les 7 députés de Dakar. Et Tanor non plus ne se laissera pas battre par les frondeurs socialistes dirigés par Khalifa Sall. Et c’est déjà la campagne pour les pro-Tanor de Dakar-Plateau qui étaient en meeting  samedi à l’avenue Faidherbe, bloquée des heures durant. Alioune Ndoye, élu sous la bannière de Taxawu Dakar, a entamé une opération de «dé-khalifaïsation» des communes de la capitale à fort renfort des alliés. «Dakar, c’est 19 communes d’arrondissement et le résultat premier de ce travail, c’est que nous sommes déjà 11 communes avec les maires qui sont dans la même mouvance que Bby. Nous espérons aller au-delà de ces 11 progressivement», pavoise l’organisateur du meeting et maire de Dakar-Plateau. Et le secrétaire général du Parti socialiste (Ps) en est tout heureux de lister les élus qui ont lâché le maire de Dakar au profit de Benno bokk yaakaar (Bby). Malgré une assistance devenue clairsemée au fil des heures, Ousmane Tanor Dieng a exhorté les militants de la 1ère coordination Ps ainsi que ses autres camarades à «dérouler le rouleau compresseur Bby à Dakar» aux élections législatives du 30 juillet prochain. Le patron du Ps a fièrement réitéré, après Alioune Ndoye, que «sur les 19 maires de Dakar, 11 sont avec Bby». Alors qu’aux Locales, Taxawu Dakar contrôlait 16 de ces 19. A Dakar, c’est un Bby soudé qui s’est révélé samedi avec la présence de responsables du parti au pouvoir aux côtés de leurs alliés socialistes. Il y avait Mbaye Ndiaye, Abdoulaye Diouf Sarr, Thérèse Faye, entre autres. Le climat est à l’euphorie avec ce compliment de Mbaye Ndiaye à l’endroit du secrétaire général du Ps : «Avec Tanor, c’est le Sénégal qui gagne.»                                                                                  bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here