PARTAGER

Pour sa première sortie médiatique après les résultats qui donnent victorieuse la liste qu’il dirigeait, Amadou Ba s’est contenté d’une déclaration. Il estime que cette victoire est une «adhésion des Dakarois aux projets» du chef de l’Etat et appelle à «l’union des cœurs».

Entre le titre de ministre de l’Economie, des finances et du plan et celui du nouveau député, Amadou Ba a fait son choix quelques heures après la proclamation des résultats par la Commission départementale de recensement des votes. La tête de liste départementale de Benno bokk yaakaar (Bby) opte pour le second titre, du moins, c’est ainsi qu’il a voulu que le Dr Malick Diop de l’Afp l’appelle hier au siège de Bby où il faisait une déclaration. «La Com­mission départementale de recensement des votes de Dakar vient officiellement de publier les résultats provisoires du scrutin du 30 juillet 2017, consacrant ainsi une victoire nette et sans ambages de notre coalition Bby avec un nombre de voix de 114 mille 603, suivie de Mts avec 111 mille 849 voix, soit un écart à notre faveur de 2 754», a-t-il déclaré en compagnie de Abdoulaye Diouf Sarr, Zahra Iyane Thiam et Malick Diop. Amadou Ba voit dans la victoire de Bby, dans le département, une «adhésion (des Dakarois) aux différentes politiques de développement économique et social initiées par le président de la République Macky Sall et conduites avec une grande efficacité par le Premier ministre (…)».
Dans une tenue traditionnelle blanche, il a exprimé sa «grande fierté» de gagner Dakar. Tout de même, il assure : «Nous (les investis de Bby) avons pleine conscience des nouvelles responsabilités que les citoyens de Dakar viennent de nous confier et pour lesquelles les nouveaux députés que nous sommes assumerons avec le plus grand dévouement et une totale abnégation.» Cela passe naturellement, souligne-t-il, par «une meilleure prise en charge des importantes préoccupations de Dakar». Et Amadou Ba d’appeler «à l’union des cœurs et une solidarité fraternelle de tous les acteurs politiques de Dakar pour l’instauration d’un climat de sérénité, de dialogue et de consensus».
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here