PARTAGER

Réunis ensemble à la Can en Egypte après avoir remporté la Ligue européenne des Champions avec Liverpool, Sadio Mané et Mohamed Salah se devaient de livrer une farouche bataille pour le Ballon d’Or africain. Mais cette élimination prématurée du Pharaon semble baliser le chemin au Lion.

Un vrai coup de tonnerre a retenti ce samedi soir dans le ciel cairote avec l’élimination du pays hôte, l’Egypte, dès les 8es de finale de la compétition par l’Afrique du Sud (1-0).
Une grosse déception pour les supporters des Pharaons mais aussi pour leur star Mohamed Salah. Ce dernier qui est en course pour le Ballon d’Or africain avec son coéquipier à Liverpool, Sadio Mané, voit ainsi une grosse occasion lui filer entre les godasses.
Déjà auteur de deux buts, Salah avait l’occasion de revenir sur l’attaquant des Lions (3 buts) et de poursuivre son chemin avec le rêve de s’offrir pour la première fois de sa carrière le trophée continental et de nourrir l’espoir d’un triplé avec le Ballon d’Or africain.
Avec cette élimination prématurée de son équipe, le Pharaon perd gros sur le chemin qui mène au Ballon d’Or africain. Surtout face à son concurrent direct et pote en club.
En effet, déjà auteur de trois buts, Sadio Mané a fait un grand pas avec la qualification du Sénégal en quarts de finale contrairement à Mo Salah qui quitte l’aventure. Et si l’ancien de Génération Foot finit meilleur buteur il serait bien parti pour s’offrir son premier Ballon d’Or africain après la «Coupe aux grandes oreilles». Mais ce qui pourrait déterminer tout cela et lancer l’enfant de Bambali sur la route du sacre, c’est de gagner la Coupe d’Afrique. Là rien ne pourrait s’opposer qu’il soit sacré devant Salah qui a perdu du terrain.
Du coup, l’attaquant des Reds sait ce qu’il lui reste à faire. D’abord sortir le Benin ce mercredi en quarts de finale et attendre l’adversaire des demi-finales avant la der avec la finale.

La presse tire sur Salah
Pendant ce temps, Mo Salah va devoir faire face aux critiques de la presse. Pour le site de la chaîne Sada el-Balad, «Mohamed Salah a été hors contrôle», passant «10 jours de congés en camp d’entraînement sans se rendre compte qu’il était en mission nationale».
Le site souligne que la star de Liverpool a par ailleurs «imposé» le retour de son coéquipier Amr Warda, exclu puis réintégré à l’équipe malgré des accusations de harcèlement sexuel. Cette crise a révélé «la faible personnalité» de Aguirre, selon Sada el-Balad.
Sur les réseaux sociaux, des internautes se sont réjouis de la défaite des Pharaons, qu’ils accusent d’être une «équipe de harceleurs» après leur soutien à Amr Warda. Une petite pique bien méchante à Salah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here