PARTAGER

Les représentants africains se laissent désirer. A l’entame de la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018, aucune équipe du continent ne s’est encore emparée de l’un des 5 billets en jeu pour la Russie. Mais cela devrait changer ce week-end puisque l’Egypte, la Tunisie et surtout le Nigeria ont l’occasion de sécuriser la première place de leur groupe, synonyme de qualification. Voici les différents cas de figure.
Pour l’Egypte qui reçoit le Congo, déjà éliminé, la donne est simple : il faut gagner tout en espérant une défaite de l’Ouganda à domicile face au Ghana. Si les Pharaons ne parviennent pas à boucler l’affaire ce week-end, méfiance, car ensuite il faudra se rendre au Ghana lors de la dernière journée.
Dans le groupe B, les choses sont très claires. Le Cameroun et l’Algérie sont éliminés et s’affrontent pour du beurre samedi à Yaoundé pendant que le Nigeria et la Zambie en découdront dans une véritable «finale» à Uyo. Au-dessus du lot dans ce groupe, les Super Eagles tenteront de ne pas se faire surprendre et de décrocher une victoire qui les enverrait en Russie. Grâce à leur différence de buts très favorable (+7 contre +2 pour la Zambie), même un nul aurait des airs de qualification.
Forte des bons résultats obtenus le mois dernier face à la RDC (2-1, 2-2), la Tunisie se présente en Guinée, déjà éliminée, en position de force dans la poule A. En cas de faux pas des Léopards à Monastir contre la Libye, les Aigles de Carthage, qui ont trois points d’avance, peuvent en profiter pour valider leur billet : en cas de défaite de la RDC, même un nul suffirait, tandis qu’en cas de nul des Congolais, une victoire enverrait les Tunisiens en Russie. Si les deux sélections gagnent, font match nul ou perdent simultanément, leur duel à distance se poursuivra dans un mois lors de la dernière journée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here