PARTAGER

«Un nouveau et grave désaveu pour le pouvoir politique sénégalais qui a subi des échecs retentissants dans toutes les procédures menées hors du Sénégal.» C’est le commentaire fait par le collectif des avocats de Karim Wade suite au jugement rendu par la justice monégasque qui n’a pas jugé nécessaire d’exécuter la demande de remboursement des dommages et intérêts dus par Karim Wade et Bibo Bourgi. «Le pouvoir politique sénégalais a de nouveau échoué dans sa tentative acharnée pour s’emparer des biens de M. Karim Wade et d’autres personnes condamnées en violation de la Constitution, des traités et conventions internationales de protection des droits de l’Homme et des principes fondamentaux du droit», ont déclaré Me Demba Ciré Bathily et ses confrères. Selon les conseillers de Wade-fils, c’est la dixième fois que l’Etat du Sénégal perd dans une procédure internationale contre leur client. Dans un communiqué, ils se réjouissent du fait que «toutes les juridictions internationales ont débouté systématiquement» l’Etat du Sénégal et donné raison à l’ancien ministre. «La vérité est connue de tous : une machination de grande ampleur a été orchestrée pour priver M. Karim Wade d’exercer pleinement ses droits civiques et politiques et notamment d’être candidat à l’élection présidentielle. Les condamnations prononcées contre le pouvoir politique sénégalais par les juridictions étrangères et les institutions internationales renforcent M. Wade dans sa détermination à lutter contre l’arbitraire, les violations de l’Etat de droit et des libertés publiques, les atteintes au libre exercice de la démocratie», ajoute le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here