PARTAGER

Les 7 356 milliards de francs promis par des bailleurs de fonds pour le financement du Plan d’actions prioritaires (Pap) de la 2ème phase du Plan Sénégal émergent (Pse) font exulter la Convergence des cadres républicains (Ccr). Son coordonnateur, Abdoulaye Diouf Sarr, et ses camarades considèrent ce lundi 17 décembre 2018 comme un «nouveau plébiscite» du Sénégal par les partenaires techniques et financiers. «Cette énième victoire économique est en réalité la consécration de la vision et du leadership de son Excellence Monsieur le président de la République, Macky Sall, qui, dès 2012, a engagé notre pays dans un nouveau paradigme de gouvernance, centré entre autres sur la lutte contre la gabegie et la prédation, le sens des priorités, mais surtout la refondation de notre économie et ce, conformément à la profonde aspiration du Peuple au changement clairement exprimé à l’occasion de son élection», a écrit la Ccr dans un communiqué.
Pour ces camarades de Macky Sall, cette confiance des bailleurs, «traduite par la mobilisation exceptionnelle de ressources au-delà même de nos prévisions, est la preuve de la caution unanime de la vision» de leur leader par la communauté internationale. «Mieux, elle vient confirmer les progrès remarquables et salués dans la gouvernance transparente de notre pays (indice Mo Ibrahim, Transparency international, Démocratie rench, Doing business, etc.)», insistent les cadres de l’Apr exprimant leurs «vives félicitations» au président de la République et au gouvernement.
Selon la Ccr, «ces performances historiques sont le résultat de la crédibilité de nos choix économiques, de la soutenabilité de nos engagements, de la transparence dans la gestion de nos ressources nationales, mais surtout du caractère inclusif de notre croissance qui est durable».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here