PARTAGER

Le constat de l’incorrection des Sénégalais n’est pas nouveau, et chaque régime politique l’a fait. L’indiscipline des Sénégalais est si notoire que Senghor se plaignait que l’on ait pris des Français tous leurs défauts et aucune de leurs qualités. Mais, ni lui ni ses successeurs, n’avaient jamais rien proposé et ou indiqué à leurs concitoyens, les moyens de mettre en place une citoyenneté modèle. Au contraire, dans ce pays, les anti-valeurs ont toujours été l’œuvre des autorités, politiques ou religieuses. Pas besoin d’en citer ? A partir de 12 ans, chaque Sénégalais en a au moins un exemple à raconter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here