PARTAGER

Le Beau Mamadou Keïta traînait une maladie cachée, qui l’a mis en incapacité de remplir efficacement ses fonctions d’ambassadeur de son pays la Guinée à Dakar. Son départ n’est donc pas une peau de banane de Alpha sur le parcours de Macky. Tout au contraire, les deux dirigeants se sont parlés avant que la mesure ne soit mise en œuvre. Ce n’est pas le cas du rapport de Amnesty qui, lui, scie carrément la branche sur laquelle Macky voudrait asseoir sa future brillante réélection, à savoir la justice. Et n’ayant pas trouvé la traduction de wakh wakeet en français, l’organisation qualifie l’action du Président en termes à peine polis : «Beaucoup de paroles, pas d’action.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here