PARTAGER

Le 19 novembre 2016, vers les coups de 8h 30mn, le quartier de Pikine s’est réveillé dans la douleur avec la mort de la 5e vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Informés, les policiers, en compagnie de la déléguée du procureur de Pikine, se sont déplacés dans la maison. Ils ont trouvé le corps sans vie de Fatoumata Maktar Ndiaye baignant dans une mare de sang. Ils ont aussi trouvé Adama Ba, le fils de la victime, qui gisait dans une mare de sang.
Cependant, Samba Sow était allé se soigner. Interpellé à son retour, il a déclaré que quand il est venu au travail, il a trouvé Adama Ba aux prises avec un inconnu. Il a donné plusieurs versions. 48 heures avant, il avait acheté un couteau neuf, dit-il. C’était pour commettre un vol de l’argent de sa patronne qui se trouve dans l’armoire.
Il connaissait les habitudes des habitants de la maison. Et pour tromper la vigilance des occupants de la demeure, il a dit qu’il allait se rendre à Touba pour les besoins du Magal. En tentant d’ouvrir l’armoire, parce qu’il se disait qu’à l’heure-là la dame serait en train de prendre son bain, cette dernière est sortie toute nue de la douche pour le surprendre. Elle lui a fait des réprimandes qui n’étaient pas du goût de l’accusé. C’est ainsi que Sow lui a asséné un coup à la cuisse avant de lui donner deux autres coups de couteau au thorax.
Quand Mme Ndiaye est tombée, il l’a plaquée au sol. Etant gradé d’une ceinture noire de kung-fu, Sow a maintenu son cou avec sa main droite, puis lui a tranché la gorge. C’est en ce moment que Adama Ba a ouvert la porte pour avoir une idée du bruit qui provenait de la chambre de sa mère. Mais comme il était le té­moin oculaire, il s’est attaqué à lui pour dissiper les preuves. Quand Adama est tombé, Samba Sow est venu vers lui pour l’égorger.
Pour sauver sa peau, Adama Ba a tenu le couteau par le tranchant. C’est pourquoi il lui a sectionné les tendons flexibles. Quand il a perdu les forces, Samba Sow qui le prenait certes pour mort s’en est allé en le laissant dans une mare de sang. Quand il a repris ses esprits, Ba a essayé de suivre le mis en cause, avant de porter plainte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here