PARTAGER

C’est la caractéristique du pouvoir au Sénégal, à l’image de ce qui se passe dans de nombreuses Républiques sœurs. Quand on est proche du pouvoir, ou même membre du cénacle, on a tous les droits, même ceux de toiser les Forces de l’ordre et la justice. Le député Boughazelli l’a bien démontré hier, lui qui a carrément trouvé le moyen de ne pas déférer à une convocation du juge d’instruction. Pour des sommes moindres, un pauvre hère comme l’artiste Ngaka Blindé avait passé près d’un an en détention et sans jugement. Il faut dire que ce chanteur n’avait jamais préconisé un 3ème mandat pour le Président Macky Sall, et cela fait une grosse différence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here