PARTAGER

Ce n’est pas le 8 mars, mais déjà les femmes font l’actualité dans les médias et sur les réseaux sociaux. Elles ont payé le prix fort pour occuper l’espace, celui du sang, en réduisant en cendres toute velléité d’opposition. Cela leur vaut toutes sortes de critiques de la part de la bien-pensance de la société sénégalaise, celle qui ne veut pas toucher à l’ordre établi, car il n’est en fin de compte reproché à ces dames qui ont poussé à l’extrême leur jalousie que d’avoir exprimé leur humanité. Mais ici, on veut encore croire qu’au début du 21ème siècle, les femmes doivent se soumettre à tous leurs devoirs et laisser aux hommes tous les droits. Et penser que la société va fonctionner sans problème.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here