PARTAGER

Les jeunes de Rewmi appuient leur mentor Idrissa Seck dans sa dynamique d’exiger du Président Sall «des réponses concrètes aux différentes préoccupations du Peuple». Pour François Calixte Sagna, le chef de l’Etat «se trompe lourdement de priorités, car le Peuple attend de lui qu’il mette le pays au travail, qu’il prenne à bras-le-corps les nombreux problèmes qui l’assaillent». Malheu­reusement, d’après lui, en réponse aux nombreuses dénonciations «des dérives perpétrées, les responsables de l’Apr n’ont que l’insulte facile à la bouche, argument privilégié des hommes d’un niveau intellectuel terriblement faible». Les jeunes Rewmistes n’ont pas épargné Mame Mbaye Niang qu’ils qualifient de «répondeur automatique» et de «nain politique et intellectuel», mais aussi Moustapha Cissé Lô, «une catastrophe» qui a «écorné l’image de notre pays au niveau du Parlement de la Cedeao». Sans oublier Talla Sylla et Me Omar Youm qui sont, selon eux, des «larbins».
Concernant le fichier électoral, les camarades de Idrissa Seck restent «dubitatifs par rapport au processus et n’accordent aucun crédit aux experts allemands». Ils demandent en outre que les cartes d’identité soient distribuées. Au cas contraire, ils promettent de passer à l’acte. «Nous allons rencontrer nos camardes de l’opposition pour, dans les jours à venir, tenir un sit-in devant le ministère de l’Intérieur pour réclamer nos cartes», martèle Badara Gadiaga qui jure que «Aly Ngouille Ndiaye n’organisera pas l’élection présidentielle».
mfkebe@lequotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here