PARTAGER

Si le Covid-19 a des répercussions évidentes sur notre santé, elle a également de fortes implications sur l’avenir socio-économique des jeunes en Afrique. Avec 70% de personnes ayant moins de 30 ans, nous sommes l’un des plus jeunes continents au monde. Les jeunes représentent un collectif de plus en plus motivé et passionné. Ensemble, ils ont le pouvoir de changer la façon dont le continent aborde les défis de santé publique.
Notre continent a malheureusement connu de nombreuses épidémies, et, à la Confédération africaine de football (Caf), nous sommes convaincus depuis longtemps que le sport est un puissant outil de développement et de prévention sanitaire. C’est pourquoi nous avons utilisé notre influence pour toucher des millions de personnes. La campagne «Unis pour l’Afrique», visant à lutter contre la maladie à virus Ebola, par exemple, a permis de toucher plus de 300 millions de personnes pendant la pandémie en les sensibilisant aux principales méthodes de prévention. Une autre campagne à laquelle nous avons pris part, intitulée «Unis contre le paludisme», a fait connaître cette maladie dévastatrice qui continue de faire près de 400 000 victimes par an, principalement en Afrique subsaharienne. Parce que le football touche la vie d’un grand nombre de personnes sur notre continent et que les athlètes sont des modèles pour la communauté, c’est un véritable honneur, pour nous, de contribuer à la diffusion de messages aussi essentiels.
La communication et la mise à disposition des bonnes informations sont des moyens très efficaces pour prévenir la propagation du Covid-19 et les jeunes ont accès à ces outils puissants par le biais des réseaux sociaux. Non seulement ils peuvent partager avec d’autres personnes des informations vitales sur la pandémie, mais ils peuvent également utiliser leurs plateformes en ligne pour s’assurer que des campagnes de sensibilisation du public sont bien mises en œuvre. Aujourd’hui, presque tout le monde possède un téléphone portable, et environ 80% d’entre nous ont accès à ces plateformes en ligne. Bien que le taux d’accès à l’internet ne soit que de 36%, il a augmenté de près de 9% au cours de l’année dernière et nous sommes beaucoup plus nombreux à nous connecter.
A la Caf, nous avons la chance de pouvoir dire que l’Afrique est un continent de passionnés de football. Grâce à cet amour partagé du jeu, nous espérons utiliser notre position pour lutter contre le Covid-19 par le biais des médias sociaux. Nous avons récemment soutenu le défi «Mains propres» de l’Organisation mondiale de la Santé, qui sensibilise à une bonne hygiène des mains. Parallèlement, en partenariat avec Speak Up Africa, nous soutenons la campagne panafricaine «Restons prudents», qui vise à interrompre la propagation du Covid-19 sur notre continent. Nous avons récemment lancé un défi en ligne appelé #19KickUpsAgainstCovid19 (19 jongles contre le Covid-19). Cette campagne fait appel à des légendes du football africain et met en scène des footballeurs comme Ahmed Hassan, Perpetua Nkwocha et Khalilou Fadiga, pour n’en citer que quelques-uns. Chaque footballeur a relevé le défi des 19 jongles et l’a mis en ligne, afin de sensibiliser de nombreux fans. Contrairement au Covid-19 qui divise, le football est là pour nous rassembler.
A la Caf, nous pensons que vous -les jeunes de notre continent- êtes de puissants agents de changement, et dans toute l’Afrique, nous assistons à l’éclosion de programmes qui donnent du pouvoir et fournissent des plateformes cruciales pour partager vos idées et faire entendre vos voix. L’Union africaine a ainsi créé un comité technique spécialisé sur la jeunesse, la culture et les sports, qui reconnaît la nature interconnectée de chacun de ces éléments. Au début de l’année, l’Unesco a quant à elle organisé son propre «Défi sportif contre le Covid-19 en Afrique», qui appelait les jeunes à réaliser des vidéos montrant leurs compétences et leur créativité lorsqu’ils participaient à une activité sportive, afin de contribuer à renforcer leur santé et à lutter contre le Covid-19. Il y a un thème commun : en pratiquant une activité sportive, vous pouvez contribuer à améliorer l’Afrique.
Le Covid-19 a posé de nombreux défis à nos jeunes, avec la fermeture des écoles et la menace sur les emplois et les revenus. Malgré cela, nous résistons et les jeunes s’avèrent être les plus résistants d’entre tous. Je suis fermement convaincu que les jeunes connaissent mieux que la plupart d’entre nous les besoins futurs de l’Afrique. Si nous ne les écoutons pas, nous ne progresserons jamais.
C’est pourquoi je vous invite tous à jouer votre rôle et à prendre part activement à la lutte contre le Covid-19. Non seulement le Covid-19 est une menace pour nous aujourd’hui, mais il perturbe également les programmes existants de lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées mais aussi d’amélioration de la couverture vaccinale générale. Nous devons travailler dur pour préserver les progrès réalisés dans ces combats. Grâce au sport, les jeunes acquièrent déjà des compétences en matière de travail d’équipe, de communication et de détermination. Ces compétences peuvent et doivent être mises à profit pour conduire à des changements en matière de santé publique.
Les jeunes jouent déjà un rôle déterminant sur notre continent et sans votre engagement à lutter et à vous unir contre le Covid-19, nous ne pourrons pas aller de l’avant. Les jeunes doivent être au cœur de toute réforme notamment pour améliorer les infrastructures de santé et faire face à d’autres pandémies. Une fois que nous leur aurons donné les moyens d’agir, nous donnerons à l’Afrique tout entière, les moyens d’agir concrètement.
Ahmad AHMAD
Président de la Confédération africaine de football

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here