PARTAGER

Les responsables de Aar li nu bokk se sont pliés à la décision du préfet de Dakar qui a interdit toutes les manifestations initialement prévues hier. Mais cette décision n’a pas été entendue par quelques partisans dudit mouvement qui ont bravé cette mesure. Quelques jeunes ont voulu marcher de l’Ecole normale au Rond-point Jet d’eau. Seulement, les Forces de l’ordre ont pu rattraper le convoi aux abords du stade Demba Diop. C’est le début des hostilités. Les lacrymogènes étaient de sortie sur l’Avenue Bourguiba. Des leaders comme Karim Xrum Xax et Maïmouna Bousso de France dégage ont été arrêtés sous le regard des habitants des quartiers Sicap-Amitié-Grand Dakar et des jeunes dont certains tenaient des pancartes où on peut lire : «Les ressources naturelles appartiennent au Peuple et non à la famille du Président.» Si Mme Bousso a été libérée plus tard, Karim Xrum Xax, lui, était encore entre les mains des Forces de l’ordre.
Stagiaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here