PARTAGER
Mme Aminata Touré, présidente du Cese.

Mme Aminata Touré, présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), a récompensé ce mercredi, les meilleures élèves jeunes filles qui se sont illustrées de la meilleure des manières aux examens du Bac et du Bfem en décrochant leur diplôme cette année. Dieynaba Dème, une femme de 42 ans et femme de ménage, a frappé les esprits pour avoir réussi à l’examen du Bfem.

Un groupe d’élèves du sexe féminin qui s’est distingué aux examens du Baccalauréat et du Bfem a été honoré, ce mercredi, par la présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Parmi les récipiendaires, une dame de 42 ans, femme de ménage et originaire de Matam, a retenu l’attention pour avoir réussi sur le tard  à l’examen du Bfem.  Son nom Dieynaba Dème. Très honorée de recevoir sa récompense des mains de Mme Touré ce mercredi au cours d’une cérémonie tenue dans les locaux du Cese en présence des parents d’élèves,  Dieynaba Dème dit avoir réussi à l’examen du Bfem grâce à sa fille qui est en classe de seconde qui a eu à l’encourager à se présenter à l’examen. «J’ai abandonné les études à cause du mariage. C’était le destin. J’aime les études. Ma fille qui en seconde m’a soutenue et m’a encouragée. Elle m’aidait à réviser mes cours et me donnait des exercices à faire», a confié Madame Dieynaba Dème qui a repris les études après les avoir abandonnées 26 ans plus tôt lorsqu’elle fréquentait la classe de 4ème secondaire.
L’autre pari que se fixe cette dame est de décrocher le Bac et de trouver un emploi pour soutenir ses enfants et un mari photographe qui se bat, selon elle, pour mettre dans le confort sa famille.
Cette cérémonie a coïncidé avec la célébration Journée internationale de la jeune fille et s’inscrivant dans le cadre de la mise  en œuvre de la campagne Deliver For Good au Sénégal dont la présidente est Mme Adjiaratou Safiétou Diop, par ailleurs présidente du réseau Siggil Jiggen, la cérémonie s’est tenue hier dans les locaux  du Conseil économique, social et environnemental (Cese).
Revenant sur cette cérémonie, Mme Aminata Touré souligne que c’est une «occasion offerte pour célébrer et magnifier les performances de nos filles». «Célébrer l’excellence dont ont fait preuve les filles aux examens du Baccalauréat et du Bfem, c’est reconnaître la qualité de l’encadrement éducatif familial pour vous féliciter vivement avant de féliciter le corps enseignant qui a en charge de l’encadrement pédagogique. Cette réussite est à mettre sur le compte de nombreux efforts fournis par vous parents, enseignants mais également par les autorités au premier rang desquels son Excellence le Président Macky Sall pour sa volonté politique et ses choix stratégiques matérialisés par le Plan Sénégal émergent (Pse) qui est le cadre de référence de la politique économique et  sociale et qui fait du capital humain dans son axe, un ressort essentiel d’un Sénégal émergent», déclare Mme Touré. Cette dernière s’est félicitée des «efforts faits par le gouvernement sénégalais» pour valoir «des résultats encourageants en termes d’accès aux filles à l’éducation selon l’Ansd (2019), en 2014, le Sénégal a enregistré un taux brut d’accès de 104, 3% de filles et 92,9 % pour les garçons soit un indice de parité de 1,12% en faveur des filles». Tout en soulignant que des efforts doivent être faits «pour relever les défis auxquels sont confrontés les filles et de promouvoir leur autonomisation», la présidente du Cese encourage la création d’un réseau composé des femmes diplômées et leader pour le maintien des filles à l’école. Une initiative qui emporte l’adhésion de Mme Adjiaratou Safiétou Diop, présidente de Deliver For Good au Sénégal, qui plaide «le renforcement du leadership des femmes pour leur accès à tous les niveaux de décision». C’est pour cela qu’elle a offert les récipiendaires en exemples pour que les autres filles puissent s’en inspirer pour pouvoir se hisser au sommet de la hiérarchie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here