PARTAGER

L’arrestation et l’emprisonnement de Guy Marius Sagna et Cie «préoccupent» les organisations des droits de l’Homme. La Coalition sénégalaise des défenseurs des droits humains (Coseddh) et le Réseau ouest africain des défenseurs des droits humains (Roaddh) rappellent que «la liberté d’expression et la liberté de rassemblement pacifique sont garanties par la Constitution du Sénégal et des traités régionaux et internationaux des droits humains dont l’Etat du Sénégal est partie». Ces deux organisations l’invitent par conséquent à «respecter ses engagements internationaux» en la matière et à «abroger toute disposition législative, règlementaire ou mesure administrative qui entrave l’exercice de ces libertés». Dans un communiqué conjoint, la Coseddh (Raddho, Amnesty Sénégal, Lsdh, Article 19…) et le Roaddh exigent non seulement la libération «immédiate et sans condition» de Guy Marius Sagna et des autres manifestants arrêtés, mais soulignent qu’ils «resteront saisies de cette affaire et ne ménageront aucun effort pour que ces personnes injustement incarcérées retrouvent la liberté».
Guy Marius Sagna, Dr Babacar Diop, Malick Diao Biaye, Ousmane Diallo, Souleymane Diokou, Papa Abdoulaye Touré, Ousmane Sarr et Leuz ont été arrêtés après avoir manifesté devant le Palais présidentiel. Ils ont été placés sous mandat de dépôt mercredi à l’exception de Souleymane Djim qui a été libéré. Tous ces activistes observent une grève de la faim. Jeudi, le leader de Fds, Babacar Diop, a été interné à l’infirmerie de Rebeuss. Hier encore, c’est Pape Abdoulaye Touré qui aurait été évacué à l’hôpital Aristide Le Dantec, selon Seneweb. Leurs avocats qui avaient annoncé une requête aux fins d’annulation des mandats de dépôt décernés à Guy Marius Sagna et Cie sont passés à l’acte hier. Me Moussa Sarr a informé que la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a été saisie dans ce sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here