PARTAGER

La coalition Les républicains/Doomi rewmi réplique à Y’en a marre qui annonce, en même temps que des organisations des droits de l’Homme, une plainte contre l’Etat du Sénégal devant la Cour de justice de la Cedeao pour avoir «privé un million de citoyens de leur droit de vote». «Nous les considérons comme des têtes pourries qui cherchent le buzz. Eux aussi font partie de l’opposition, qu’ils l’assument. Rien ne peut entacher les élections législatives qui se sont déroulées dans de très bonnes conditions. Qu’ils portent plainte jusqu’à la Haye, les Législatives resteront un scrutin valable et crédible», a dit Maguette Ngom hier lors d’une conférence de presse. Il ajoute : «C’est l’image du Sénégal qu’ils sont en train de ternir. Et ce n’est pas à la Cedeao de nous apprendre comment tenir des élections, car dans la sous-région, nous sommes un exemple.» Son camarade Ansoumana Danfa souligne, quant à lui, que les animateurs de mouvement Y’en a marre «doivent d’abord avoir un mandat de la population. Or, la majorité de la population est dans la coalition Benno bokk yaakaar (Bby)».
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here