PARTAGER

La société Auchan est une entreprise française qui intervient dans le secteur du commerce. En effet, ladite société a bien profité des failles des acteurs sénégalais qui ont en charge le commerce local. Il faut dire que les failles que traînent les commerçants sénégalais sont nombreuses et diverses. Ainsi nous pouvons citer :
Plus de 70% du commerce local sont entre les mains des non-Sénégalais ; ce qui fait que la réalité est que ce secteur est géré par des acteurs originaires de la Guinée.
Les Sénégalais qui sont intéressés par le secteur du commerce manquent le plus souvent de stratégies commerciales qui les permettent de fidéliser leurs clients, les clients ne se sentent pas bien entretenus par ces commerçants. A la limite, ils trouvent que les milieux du commerce est cruel, ingrat, voire inhumain où seul l’intérêt du commerçant est pris en compte, car certaines augmentations des prix sont provoquées par ces derniers et à l’occasion de toutes les fêtes.
Le manque d’organisation ou de modernisation du secteur, c‘est-à-dire qu’il n’y a pas de cohérence sur les prix, la qualité des produits, le fait qu’il y a trop de tromperie, surtout avec les clients qui n’ont pas de connaissances sur le produit qu’ils achètent. Il faut également noter le manque d’hygiène dans certains lieux de vente, de prévision, le système d’exposition des produits, la sécurité, le système de conservation…
Les clients ne se sentent pas associés comme il se devait dans la gestion du secteur, à l’occasion de la fixation des prix… On constate qu’il y a un manque de patriotisme dans le secteur, car on ne sent pas de compréhension de leur part en cas de difficulté.
Le manque de notion du temps, c’est-à-dire que les commerçants vont au travail quand ils veulent et s’absentent quand ils veulent sans tenir compte du dommage que cela pourrait entraîner chez le client. Bref, les failles sont nombreuses.
La société Auchan n’a fait que présenter au Sénégalais une offre qui prend en charge tous les manquements du secteur commercial, du genre :
Mettre en place de grandes surfaces avec toute l’hygiène, l’ordre et les commodités qu’il faut au plan organisationnel, climatique, respect des clients et surtout en termes de respect des horaires de travail. Auchan a tellement modernisé le secteur que même les hommes ont envie d’aller faire le marché pour leurs épouses, car il n’y a ni odeur ni trop de mouches, encore moins de verres ou de bousculade ou encore de cas de vol.
Le plus attirant dans tout secret d’Auchan, c’est le fait que les prix de leurs produits sont moins chers. Exemple : le sachet de Vitalait 500g coûte 990F alors que les boutiquiers le vendent à 1 500F ; le sac du riz de la vallée de 25kg est vendu à Auchan à moins de 7 000F alors qu’il est vendu dans le marché à plus de 8 000F ; la bouteille d’un litre d’huile est vendue à Auchan à 990F alors que nos Peuls la vendent à 1 200F.
En résumé, personnellement avec cette différence des prix, je parviens à faire une économie de 16 mille 500F pour l’achat de mon ravitaillement mensuel. D’ailleurs, il faut noter que c’est grâce à Auchan que cette année, les prix n’ont pas flambé pendant le ramadan passé, ainsi que lors de la fête de la Korité passée.
Toutefois, il faut dire que tout n’est pas rose à Auchan, car la réalité est qu’il joue sur les prix du jour le jour, les clients doivent également veiller sur les dates d’expiration des produits de Auchan.
Maintenant, il faut dire que les gens doivent se préparer aux conséquences du fait que Auchan devienne le monopole des grandes surfaces, car il dictera ses prix à tout le secteur, surtout si ce moment trouve que les commerçants locaux ont disparu. C’est le piège à éviter, car il coûtera cher aux commerçants sénégalais tout comme aux clients que nous sommes. Par conséquent, il nous faut tous ensemble trouver une stratégie pour contrecarrer ce mauvais moment, c’est le lieu pour nous d’encourager nos commerçants de tenir des assises du secteur, de demander aux jeunes compatriotes de s’intéresser à l’entreprenariat en général et aux activités du commerce en particulier, car c’est mieux que les mers et océans qu’ils traversent à la recherche de conditions meilleures. C’est vraiment dommage de voir des jeunes emprunter des pirogues pour l’Occident alors que l’Afrique est devenue le continent de toutes les promesses d’avenir, surtout pour notre cas avec les découvertes de gaz, pétrole, zircon…
Chers compatriotes, restons chez nous, occupons nos terres, nos espaces, nos cultures, nos secrets, nos destins tout en nous ouvrant aux autres, sinon les autres viendront occuper nos terres, espaces ! Nous profitons de l’occasion pour lancer un appel aux jeunes Sénégalais de se mobiliser à la quête du savoir et du savoir-faire afin d’être utiles à notre cher Sénégal, car une jeunesse doit être ambitieuse, courageuse, patriotique, dynamique, instruite pour jouer pleinement son rôle dans la société. Si cet éveil des consciences n’est pas fait, il y aura d’autres Auchan qui vont venir nous envahir et nous n’y pourrons rien. Sérieusement, si nous empêchons Auchan de nous envahir, il nous faut proposer en lieu et place mieux, sinon c’est peine perdue.

Yankouba BANDIA
Coordonnateur de l’Ujec

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here