PARTAGER

L’Oms, à la suite d’une étude publiée dans The Lancet, refuse d’avaler de l’hydroxychloroquine. Et les autorités médicales du Sénégal se retrouvent entraînées dans un débat dont les enjeux les dépassent. Pourtant, si Didier Raoult a raison et que l’on doit juger un produit sur ses résultats pratiques, alors le Pr Seydi devrait avoir son mot à dire et il sera entendu. De même si, l’accroissement des morts faisant, les Sénégalais jugeaient que le protocole de Raoult n’était pas totalement fiable, ils auront la crédibilité de le clamer. La pilule sera amère, mais on l’avalera.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here