PARTAGER
Le gouverneur de la Bceao, Thiémoko M. Koné.

Le Cpm a décidé, à l’issue de sa deuxième réunion de l’année 2019, «de maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidité à 2,50% et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal à 4,50%. Le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Union demeure fixé à 3%».
Cela, sur la base de l’analyse des évolutions qui ont marqué la conjoncture économique et régionale au cours du premier trimestre 2019. Au plan interne, M. Koné et ses collègues ont relevé entre autres, une nette amélioration du déficit budgétaire pour l’ensemble des pays de l’Union. De 3,7 en 2018, le déficit budgétaire base engagements, dons compris, est projeté à 2,9% en 2019. Le Cpm encourage ainsi, les Etats à poursuivre les efforts dans la mise en œuvre des mesures pour assurer le respect de la norme communautaire d’un déficit budgétaire à 3% au maximum à fin 2019.
Le dynamisme de l’activité économique s’est maintenu au 1er trimestre 2019. La progression du Pib en termes réels, s’est élevée à 6,3%, en glissement annuel, après 6,4% le trimestre précédent. Pour l’année 2019, la croissance est projetée par la Bceao à 6,7% contre une réalisation de 6,5% en 2018.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here