PARTAGER

Une semaine après son décès, Ousmane Tanor Dieng risque de laisser derrière lui une polémique sur sa succession. Si Serigne Mbaye Thiam, chargé des Elections du Parti socialiste, a clairement soutenu hier sur iRadio que Aminata Mbengue Ndiaye doit actuellement exercer «la plénitude des fonctions de secrétaire général», Abdoulaye Gallo Diao, membre du Bureau politique, qualifie la sortie de son camarade de «coup d’Etat rampant» autour de la succession de Tanor. Le Quotidien a tenté d’en savoir plus en parcourant le Règlement intérieur du Ps, validé lors du 15ème congrès des 6 et 7 juin 2014. «Le secrétaire général est assisté dans ses fonctions par les membres du Bureau politique, organisés en une équipe de secrétaires généraux adjoints et de secrétaires nationaux, non hiérarchisée», dispose l’alinéa 5 de l’article 18. «Les secrétaires généraux adjoints assistent le secrétaire général du parti dans ses fonctions et le suppléent en cas d’absence ou d’empêchement», ajoute le 7ème alinéa du même article qui définit le rôle des secrétaires généraux adjoints. En clair, la préséance dans la suppléance n’est pas précisée.

1 COMMENTAIRE

  1. « En clair, la préséance dans la suppléance n’est pas précisée. » D’après les dispositions que vous citez, la suppléance n’est pas précisée et surtout, il n’y a aucune hiérarchie entre les SG adjoints. Alors, pourquoi un tel et un autre? Il faut règler le problème au point de vue politique. C’est tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here