PARTAGER

Par Amadou MBODJI

Considéré comme quelqu’un «d’introverti», «moins provocateur» que Balla Gaye 2, Less 2 a décidé de s’arrêter pour faire une introspection par rapport à sa carrière. Une carrière riche de 14 ans et qu’il a décidé de soumettre à une évaluation au bout de laquelle il se fera une idée de ce que sera fait son avenir dans la lutte.
«J’ai discuté avec les membres de mon staff technique. Je leur ai fait savoir que je n’allais pas lutter cette saison. Je leur ai dit que cette saison me servira à réfléchir par rapport à la suite à donner à ma carrière. Car il se pourrait que je mette fin à ma carrière ou que je la poursuive. Je laisse tout entre les mains de Dieu», a déclaré Less 2 qui n’est plus réapparu dans l’arène après avoir été désigné vainqueur de son dernier combat contre Baye Mandione suite à un recours introduit au niveau du Cng.
«Nous sommes en train de diagnostiquer ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Si je décide de poursuivre ma carrière, ce sera avec un «Less 2 new look», un Less 2 plus flamboyant que celui qu’on avait l’habitude de voir ces derniers temps», a tenu à préciser le lutteur qui a débuté sa carrière en 2005 et qui dénombre plus d’une vingtaine de combats avec 18 victoires à son actif.
N’ayant jamais manqué de motivation, selon lui, le lutteur de Guédiawaye tient à préciser n’avoir aucune bisbille avec son coéquipier Balla Gaye 2 et les autres membres de l’école Balla Gaye. Une manière de répondre à certains mauvais esprits qui penseraient qu’il serait en froid avec ses coéquipiers pour tenter de justifier sa décision.
«Je n’ai pas de problème avec un lutteur de Guédiawaye. A chaque fois que Dieu fait, je discute avec Balla Gaye 2. Nos rapports sont au beau fixe. Je n’aurai jamais de problème avec Balla Gaye 2 qui est un frère. Je porte le nom de son père. L’amitié que nos deux pères entretiennent est antérieure à notre naissance», a-t-il tenu à clarifier
Quid des bisbilles entre les lutteurs de cette localité de la Banlieue évoquées moult fois dans la presse ? Le lutteur de Guédiawaye reconnaît qu’il y a eu des «incompréhensions» entre lutteurs de cette localité causées par les manœuvres de «certaines personnes mal intentionnées» qui ont cherché à les diviser. Mais ils ont fini par comprendre leur jeu en décidant de fumer le calumet de la paix au bout d’une rencontre tenue à Thiès.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here