PARTAGER

Lors de sa visite hier à l’hôpital Le Dantec pour l’inauguration du Pavillon spécial, Malick Sall, garde des Sceaux, ministre de la Justice, a été interpellé sur la supposée lettre que l’activiste Guy Marius Sagna aurait adressée au régisseur de la Maison d’arrêt  de Rebeuss pour dénonce les conditions de détention. Il affirme avoir reçu la lettre et annonce que «la direction de l’Administration pénitentiaire sera saisie et elle répondra». Cependant, l’inspecteur Cheikh Ahmeth Tidiane Dia, directeur de la Mac de Rebeuss, dément l’information selon laquelle Guy Marius Sagna lui aurait adressé un courrier. «Aucune lettre ne m’est parvenue. J’ai appelé le concerné dans mon bureau pour en discuter avec lui. Lors de cette discussion, il m’a carrément dit qu’il ne m’a pas adressé une note et qu’il n’est pas l’auteur de la supposée lettre. J’ai même pris la peine d’appeler le directeur de l’Administration pénitentiaire et lui aussi n’a pas reçu de lettre. Je ne sais pas s’il a parlé avec ses avocats ou si c’est sorti par un autre paramètre. En tout cas, ce sont des rumeurs. Il n’y a pas de lettre», dit-il.
Interrogé sur le contenu de la supposée lettre qui informe que les détenus sont déshabillés en public pour être fouillés, M. Dia estime que l’Administration pénitentiaire ne fait que se conformer à la réglementation en annonçant que la fouille se fait en privé. «Dans chaque métier, il y a des règles. Au-delà de la personne de Guy, il y a des formalités qui s’appliquent à tous les détenus, dont la fouille. Donc, on ne fait que respecter la réglementation pénitentiaire. Des box ont été emménagés pour servir de locaux de fouille. C’est entre le détenu et l’agent. C’est par rapport à tout détenu. Il n’y a pas de discrimination chez nous. Que ce soit Guy Marius ou quelqu’un d’autre, on gère des milliers de détenus à Rebeuss, on ne peut pas parler du cas d’un seul détenu», dit le régisseur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here