PARTAGER

Honorable,
A peine élu député vous avez pris une position sans équivoque sur l’exploitation du zircon à Niafran, qui m’inquiète en tant que Sénégalais tout particulièrement attaché à la Casamance. Une inquiétude d’autant légitime que les prises de position du collectif de lutte contre l’exploitation du zircon en Casamance, relayées par la presse, ne militent pas en faveur de la consolidation de la paix dans cette partie sud du Sénégal encore moins du renforcement de l’unité nationale. A titre d’illustration :
«Le projet d’exploitation du zircon en Casamance est une arnaque et ça ne passera pas.»
«La Casamance n’est pas à vendre, la Casamance n’est pas à acheter.»
«La Casamance refuse le bradage des ressources minières de Niafran.»
Le député Abdou Sané déclare : «S’il y a une chose qui fait l’unanimité au sein du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), c’est leur opposition à l’exploitation du zircon de Niafran en Casamance.»
De tels propos sont gênants et d’une extrême gravité, sauf si vous vous considérez comme député de la seule Casamance et non du Sénégal. Gênants parce que vous êtes justement Casa­mançais ! Graves en ce sens qu’ils semblent inciter à la révolte contre l’Etat central.

Honorable,
Le vrai débat sur cette affaire n’est-il pas moins l’exploitation du zircon que l’investissement des ressources générées au profit des populations pour faire accélérer le développement économique et social et sortir tous ces villages de l’extrême pauvreté ?
De ce point de vue, vous êtes dans votre rôle de député d’interpeller d’Etat, mais il faut beaucoup faire attention au piège du régionalisme et du sectarisme que vous dénoncez souvent dans vos prises de position.
Les enjeux environnementaux de cette exploitation du zircon devraient être pris en compte, autant que l’impact économique sur les conditions de vie des populations de Niafran.

Honorable,
Je ne suis pas Casamançais mais je crois être investi de la légitimité nécessaire pour vous interpeller, car j’interviens en Casamance depuis plusieurs années maintenant, à travers des actions humanitaires pour faire reculer la pauvreté. Et c’est au nom de cet attachement à cette belle région que je refuse toute politisation d’une question plus que sensible. Comme je réclamerais une prise de position sans ambiguïté sur l’indépendance de la Casamance si vous deviez faire acte de candidature à l’élection présidentielle sénégalaise de 2019. Cela sera indispensable pour rassurer tous les Sénégalais que votre opposition radicale à l’exploitation du zircon inquiète à juste raison.
Loin de moi l’idée de vous stigmatiser, mais juste vous inviter à rester cohérent avec l’éthique en politique que vous prônez.
Ousmane SECK
seckousou@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here