PARTAGER

Monsieur le Président.
Le Président Abdoulaye Wade vous avait utilisé pour salir M. Idrissa Seck aux yeux de tous les Sénégambiens. Monsieur Sou­ley­mane Jules Diop, son adepte d’antan, en a beaucoup parlé avec force dans Seneweb de 2009 à 2012.
Après vous avoir utilisé et atteint son objectif, le Président Wade vous jeta en pâture devant tous les témoins sénégambiens. Nous protestions.
Tout le monde cria à la dévolution monarchique du pouvoir que Idrissa Seck avait vu venir, étant au centre du système Wade. La marche bleue inspirée par Idrissa Seck en 2000 pour l’élection de Abdoulaye Wade est fraîche dans notre mémoire.
Par la suite, en 2012, les Sénégambiens se sont tous mobi­lisés pour dire non à la dévolution monarchique du pouvoir et Dieu fit de vous le 4ème Président du Sénégal.
Ce jour-là, Monsieur le Prési­dent, vous avez vu la main de Dieu vous éblouir le cœur et vous montrer que ce que Wade vous avait fait subir en utilisant la Présidence est aujourd’hui dans vos mains. Le Président Wade vous avait utilisé contre Idy et vous a trahi par la suite pour favoriser la montée de son fils biologique que personne ne connaissait avant l’avènement du père à la Présidence du Sénégal.
Dieu dans sa  puissance absolu et éternelle vous met maintenant en pole position du pouvoir politique du Sénégal et vous laisse gouverner avec votre conscience. Dieu vous teste ainsi.
Dès lors, Dieu vous apprend que Lui Seul est le Juge Suprême, le Planificateur Uni­verselle et le Détenteur du monde qui prête le pouvoir pour un temps bien déterminé à qui Il veut et quand Il veut.
Nous avons appris la même leçon politique avec le Président Alpha Oumar Konaré du Mali avec son frère de parti politique Ibrahim Boubacar Keïta et son ami Amadou Toumani Touré. Que se passe-t-il ?
A la fin du deuxième mandat de Alpha, IBK son frère de même parti Adema, devrait normalement le succéder, mais hélas Alpha préféra ATT au détriment de IBK, son frère de combat politique. Comme Dieu est le Maître Absolu, Il fera de IBK Président après que ATT est chassé du pouvoir trois mois avant la fin de son mandat par le capitaine Sanogo. Triste sort nous disions. ATT qui se réfugie aujourd’hui à Dakar est sauvé par qui ? Par vous, Monsieur le Président Macky Sall, aidé en cela par une branche spéciale de notre vaillante Armée républicaine.
Voilà deux leçons de trahison politique au Sénégal et au Mali que le Bon Dieu rectifie dans le temps. Méditez-en Monsieur le Président. Dieu n’arrêtera jamais de tester les hommes.
Monsieur le Président, si Khalifa Sall était de même père et mère que Ousmane Tanor Dieng comme vous l’êtes avec Aliou Sall, cette histoire serait racontée d’une autre manière. Méditez-en !
Monsieur le Président, la jalousie est la maladie la mieux partagée dans ce monde. Elle est aussi la maladie dont seul Dieu a le remède. Le remède de la jalousie est la satisfaction du cœur et seul Dieu en a le pouvoir d’apaisement. Dieu a apaisé votre cœur contre Abdoulaye Wade et Karim Wade en 2012.
Est-ce que demain Dieu n’apaisera pas le cœur de Idrissa Seck pour avoir subi la jalousie de Abdoulaye Wade ? Dieu agit toujours dans le temps et rien n’est impossible pour Lui. Hier c’était Abdoulaye Wade, au­jourd’hui c’est vous et demain ce sera un autre politicien.
Demain, le Président du Sé­négal pourrait être un Idrissa Seck, un Khalifa Sall, un Abdoul Mbaye ou un Ousmane Sonko, car tous subissent l’injustice des hommes politiques en ces temps.
Pour conclure Monsieur le Président, puis-je vous rappeler que le monde n’est que trois jours et pas plus. Seuls les hommes de Dieu le savent. Méditez et songez-en !
Bonne journée M. le Président.
Pa Njie Girigara
Citoyen sénégambien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here