PARTAGER

Messieurs les députés,
Je vous adresse cette lettre pour attirer votre attention sur le comportement indésirable de certains d’entre vous qui confondent l’Assemblée nationale et l’Arène nationale.
Lors de la dernière campagne législative, je vous avais adressé un message quand vous étiez candidats à la députation pour vous rappeler la philosophie que doive incarner le futur député et son rôle une fois élu. Malheu­reusement, certains députés parmi vous ne sont pas des représentants pour défendre l’intérêt du Peuple sénégalais. Un député est un élu qui, à l’Assemblée nationale, doit participer au travail législatif et au travail de contrôle du gouvernement. Donc il doit intervenir dans le processus législatif et contrôler l’action du gouvernement.

Messieurs les députés,
Le lundi 26 novembre 2018, lors du vote du budget du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, en l’occurrence Monsieur Mary Teuw Niane, des députés se sont battus dans l’Hémicycle. On a vu des députés qui se donnaient des coups de poing comme s’ils étaient dans une arène. Quelle honte ! Le comportement indésirable qui règne au sein de l’Assemblée nationale est la répercussion de ce qui s’était passé lors de la campagne législative où certains candidats se bagarraient dans les rues, se jetaient des pierres par-ci, par-là. Donc, cette attitude ne nous surprend pas trop parce que vous nous avez déjà montré ce comportement indésirable bien avant d’être des élus.

Messieurs les députés, Saviez-vous que ces images ont parcouru le monde ?
Vous avez tort et mille fois tort. D’après ce qui s’est passé au sein de l’Hémicycle, certains députés sont des représentants disqualifiés. Ces députés sont irresponsables. C’est une honte pour notre législature et ces images n’honorent pas notre démocratie. Un député doit incarner la paix et la discipline. Agissant et parlant au nom de l’intérêt général, il doit être un modèle pour la jeune génération.

Messieurs les députés,
Ayez la sagesse de représenter dignement le Peuple sénégalais. Pour mettre fin à cette scène, il faut que les députés qui ont un comportement indésirable soient : expulsés de la salle sans discrimination et privés de leurs indemnités parlementaires pendant quatre (4) mois.
Vous remerciant d’avance de l’attention que vous voudriez bien accorder à ma lettre, je vous prie de croire, Messieurs les députés de l’Assemblée nationale du Sénégal, à l’expression de mes salutations distinguées.
Aliou KOUME – koumemabel@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here