PARTAGER

Depuis votre arrivée à la tête de ce pays, notre démocratie est en train de mourir et nous assistons à une dictature passive !
Nous avons une crise constitutionnelle, nous avons un État qui viole tous les droits humains même les plus rudimentaires.
Au Sénégal, on viole les plus basiques de nos droits constitutionnels et nos libertés civiles.
Votre gouvernement a détourné certains de nos ministères en filiale de leur propre entreprise ou celle de leur frère.
Au Sénégal nous avons un gouvernement qui ment à son peuple, qui le manipule et qui veut le transformer  en esclave, alors nous avons le devoir de le combattre !
C’est vrai que la vérité représente souvent une menace pour le pouvoir et que tout homme qui dit la vérité, combat le pouvoir et s’expose à de gros risques.
A elle seule, cette lettre peut suffire à m’envoyer en prison pour offense au chef de l’État. Pse, Yonou Yokouté, etc. ont été créés pour nous rendre idiots. Tout ça c’est l’opium du peuple.
Avec tout le lavage de cerveau médiatique que vous avez mis en place, il y a toujours des voix qui crient dans le silence du désert et ce sont ceux-là que vous vous acharnez à martyriser. Des gens comme le magistrat Ibrahima Hamidou Déme, l’inspecteur Ousmane Sonko, les journalistes Pape Alé Niang et Adama Gaye, etc. qui nous donnent les infos nécessaires pour protéger notre démocratie, sont menacés, persécutés ou même radiés ou encore menacés de radiation.
 Modou NDIAYE
Un patriote
modunjaay@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here