PARTAGER

L’annonce de l’inauguration de l’Arène nationale en juillet prochain avait été faite en grande pompe. L’on évoquait que ce bijou de 32 milliards vivra son premier duel entre Bombardier et Eumeu Sène considéré comme un choc qui se tiendra finalement le 28 juillet prochain.
Mais à notre grande surprise lorsqu’on régularisait ce combat avant-hier au Cng, le promoteur Pape Thialis Faye, patron de Lewto Production,  a révélé que combat aura pour cadre le stade Léopold Senghor. Qu’est-ce qui vaut ce changement de dernière minute ?

L’inauguration de l’arène prévue pendant la campagne
A la lumière des investigations faites, nous apprenons d’une source bien informée que l’inauguration de cette infrastructure se fera en pleine campagne électorale. «Ils font de la politique. Ils ont dit qu’ils attendent la campagne électorale pour inaugurer l’Arène nationale», nous souffle notre interlocuteur.
Il est vrai que d’ici le début de l’année 2019, le ministre des Sports et tous les acteurs de la lutte auront l’occasion de remettre les choses à l’endroit. Surtout si on sait que le mandat du Cng prend fin le 31 octobre. Entre temps, Matar Ba aura le temps de se pencher sur les réformes à apporter à la lutte avec comme lame de fond le règlement tant décrié ayant trait aux ponctions financières.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here