PARTAGER

Le Mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) voulait organiser une contre-manifestation aujourd’hui. Mais le préfet de Dakar a décidé de l’interdire pour éviter une confrontation avec les manifestants de Noo lank. Si ces militants du parti présidentiel entendent se conformer à la loi, ils annoncent qu’ils ne baisseront pas les bras. En conférence de presse hier, le coordonnateur du Meer a averti : «Nous n’accepterons jamais qu’un groupuscule de politiciens, pour des intérêts crypto personnelles, ternisse l’image du Sénégal.» Abdoulaye Diagne et ses camarades trouvent «inadmissible» la récurrence de manifestions contre la hausse du prix de l’électricité. Il estime par ailleurs que les activistes ont d’autres motivations con­traires à ce qu’ils avancent. «Ils sont dans une optique de brûler le pays. Alors, nous jeunes du Meer national sommes prêts à nous ériger en boucliers pour que ce dessein ne puisse pas aboutir», préviennent-ils. M. Diagne d’ajouter : «Nous invitons les autorités étatiques à prendre toutes leurs responsabilités face à ces risques d’affrontements entre des opposants aigris et haineux et les membres de la mouvance présidentielle.»
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here