PARTAGER

Birame Soulèye, Administrateur des Patriotes : «S’il y a un parti à dissoudre, c’est l’Apr»

La campagne de levée de fonds de Pastef qui a mobilisé plus de 125 millions en une journée n’est pas du goût du ministre de l’Intérieur. Antoine Diome rappelle à Ousmane Sonko que «tout parti politique qui reçoit des subsides de l’étranger ou d’étrangers établis au Sénégal s’expose à la dissolution», conformément à la loi.

Ousmane Sonko est scruté, épié et surveillé comme du lait sur le feu. Et désormais, c’est le ministre de l’Intérieur qui l’a à l’œil. La «Journée internationale de levée de fonds de Pastef Les patriotes», le samedi 2 janvier, organisée par sa chaîne YouTube Jotna Tv, n’a pas plu au pouvoir. La Cellule de communication de Pastef s’en réjouissait en ces termes : «Innovation ! Inédit de voir un parti politique qui est financé par ses militants, sympathisants et citoyens lambda. L’initiative de ‘’Nemmeeku tour’’ a déjà mobilisé 125 millions 899 mille F Cfa en 8h de temps.» Et c’est justement ce mode de financement qui fait sortir Antoine Diome de ses gonds par un communiqué très nocturne parce que publié après 2h du matin. «Un message audiovisuel récemment diffusé sur les réseaux sociaux informe sur une campagne de ‘’levée de fonds internationale’’ au profit du parti politique dénommé Pastef afin de financer ses activités. Le ministre de l’Intérieur rappelle qu’en vertu de l’article 3 de la loi n° 81-17 du 6 mai 1981, relative aux partis politiques, modifiée par la loi n° 89-36 du 12 octobre 1989, les partis politiques ne peuvent bénéficier d’autres ressources que celles provenant des cotisations, dons et legs de leurs adhérents et sympathisants nationaux et des bénéfices réalisés à l’occasion des manifestations», rappelle le successeur de Aly Ngouille Ndiaye à la Place Washington. Qui avertit : «Par conséquent, tout parti politique qui reçoit des subsides de l’étranger ou d’étrangers établis au Sénégal s’expose à la dissolution, conformément à l’article 4, alinéa 2 de la loi de 1981 susmentionnée.»

Sonko veut être «indépendant et éviter les lobbies»
Invité sur le plateau de Jotna Tv à la fin de la collecte de fonds, Sonko a expliqué cette démarche qui consiste à «chercher les moyens logistiques et humains (lui) permettant de faire ses tournées politiques dans le cadre du concept ‘’Nemmeeku tour’’», mais aussi du fonctionnement de son parti. Il dit compter sur cette méthode qui le rend «indépendant et autonome et qui lui évite des lobbies qui sont prêts à investir sur des produits politiques et à en attendre le retour sur investissement». Et il égratigne le régime de Macky Sall : «C’est le cas avec ses signatures avec des entreprises étrangères au détriment des intérêts du Sénégal.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here