PARTAGER

L’émotion était grande hier à l’hôpital Principal de Dakar. Le monde de la presse, les autorités politiques comme religieuses étaient tous présents pour rendre un dernier hommage à Ahmed Bachir Kounta qui repose désormais à Ndiassane.

Figés dans la douleur, ses amis ont tenu à lui rendre hommage. A l’hôpital Principal où a eu lieu hier la levée du corps de Ahmed Bachir Kounta, décédé jeudi, la tristesse et l’émotion étaient perceptibles sur les visages des membres de sa famille, ses confrères, surtout de la Rts, qui sont venus nombreux lui faire ses adieux. Louis Philipe Sagna, journaliste à la Rts depuis 2003, salue un homme charismatique, qui savait comment parler avec ses jeunes confrères. «Il fait partie de ceux qui nous ont acceullis et nous donnaient de très bons conseils. Il n’hésitait pas à nous faire des reproches quand nous faisions des reportages inappropriés, mais avec toujours la manière», note le journaliste. D’autres qui ont eu à le côtoyer se souviennent d’un intellectuel qui maîtrise bien la langue française et celle nationale. C’est le cas de Mama Moussa Niang qui s’incline devant la mémoire d’un formateur qui l’a beaucoup inspiré. «Si aujourd’hui je suis parvenu à un certain niveau et que je suis nommé chef du desk des langues nationales à la Rts, c’est en grande partie grâce à lui», confie-t-il.
Pathé Fall Dièye, ancien collègue du disparu à la station régionale de Saint-Louis dans les années 50, rappelle qu’il a connu Ahmed Bachir Kounta depuis l’enfance. «C’était un homme qui aimait sa localité (Saint-Louis) et qui y a œuvré pour l’éducation religieuse», note l’ancien directeur général de la Rts. Pape Malick Sy, porte-parole du khalife général des Tidianes, salue la dimension de l’homme et témoigne sa grandeur en rappelant les liens qui unissent leurs familles. Le gouvernement, quant à lui, est représenté par le Premier ministre. Accompagné d’une forte délégation ministérielle, Mahammed Boun Abdallah Dionne a présenté les condoléances de la République à la famille Kounta qui a mis son porte-parole sous terre hier.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here