PARTAGER

Universitaires, sportifs de tous bords, parents et amis ont rendu un dernier hommage au Professeur Fallou Cissé. Tous retiennent de lui, «un homme courageux, honnête et engagé». Le médecin du sport, décédé dimanche dernier à Paris, repose désormais à Touba.

Décédé suite à une maladie dimanche dernier à Paris, le Professeur à la retraite et médecin sportif, Fallou Cissé, a été accompagné hier matin à sa dernière demeure, la ville sainte de Touba. Universitaires, sportifs, parents et amis du Professeur ont tenu à lui rendre un vibrant hommage à la morgue de l’hôpital Principal de Dakar.
C’est dans une ambiance triste et solennelle que la cérémonie s’est déroulée, avec des témoignages les plus poignants les uns les autres. Mais on retient essentiellement de l’homme un Professeur rigoureux, qui voue un culte sans commune mesure au travail et qui ne lésine pas sur les valeurs de l’éthique et la déontologie.
Fallou Cissé a été durant 21 ans le médecin de l’Equipe nationale de football de son pays. Selon le ministre des Sports, Matar Ba, «son départ laisse un grand vide mais remettons tout entre les mains de Dieu. Ce qu’il a fait Dieu va le lui rendre parce que c’est tout le pays qui est venu lui rendre un dernier hommage. C’est tout le pays qui est attristé». Et le ministre des Sports de plaider l’unité des Sénégalais. «La mort du Professeur est triste mais, doit servir d’enseignement aux hommes de ce pays pour qu’ils s’unissent, parce que ce sont dans les moments difficiles qu’on se retrouve. Et cela doit être le cas tout le temps pour que le pays puisse aller de l’avant.»

«Fallou a toujours visé l’excellence, Fallou est excellent !»
Le Professeur Fallou Cissé a aussi rempli sa mission d’enseignant chercheur. En témoigne le grand nombre de cadres qu’il a eu à former au courant de sa vie. Parmi eux, Lamine Guèye, recteur de l’université de Bambey. Dans ses propos, le vice-président de l’Association sénégalaise des médecins du sport a aussi listé : le Professeur Abdoulaye Sambe, chef du service de physiologie de Dakar, Mme Aminanata Sall Thiam, conseillère technique du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le Professeur Sambédou Sy, accesseur vice-doyen de la faculté de médecine, Pr Fatou Bintou Sarr, vice-doyenne de la faculté de médecine à Thiès entre autres. Et de renchérir : «J’ai cité les responsabilités des élèves de «Prof» pour savoir que c’est un grand homme qui est couché. Fallou est couché mais il reste debout, parce que nous sommes debout, parce que ses enfants sont debout.  Fallou restera debout, Fallou restera grand.»
Le défunt à tenu à continuer à travailler même dans la maladie. Il a continué à coordonner les enseignements de l’université de Ziguinchor. Et aussi sur le régime alimentaire des Lions du foot. Tache dont il s’est acquitté jusqu’à la semaine dernière, fait-on savoir.
«Fallou a toujours visé l’excellence dans sa vie, Fallou est excellent. Il connaissait beaucoup de choses mais a semblé connaitre peu. Il a passé sa vie à travailler à divulguer, à donner des connaissances. Et nous connaissons le sens de donner des connaissances dans la pratique religieuse. Nous sommes très optimistes pour l’avenir de Fallou dans l’Au-delà», a conclu M. Guèye.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here