PARTAGER

Vendredi dernier, beaucoup de musiciens, proches et amis de Cheikh Tidiane Tall ont été choqués, à l’annonce de son décès. Ce samedi, à sa levée de corps à la morgue de l’hôpital Principal, c’était la tristesse sur leur visage. Sous le choc, ils ont été nombreux à venir faire les adieux au  renommé instrumentiste de Xalam.

«Yalla noumou def noonula te jaam bu ka xam noppallu (Ndlr : Quand Dieu décide, l’homme doit se plier à cette décision pour être en paix) disait Ndiaga Mbaye dans son tube arrangé par Cheikh Tidiane Tall, Mougn. Ce samedi, à la levée de corps de Cheikh Tidiane Tall à la morgue de l’hôpital Principal, le ministre de la Culture et de la communication Mbagnick Ndiaye a rappelé dans son discours, lu par Seydou Guèye ministre Porte-parole du gouvernement, qu’en effet c’est le Seigneur qui donne et c’est Lui le souverain du souffle, qui reprend. «Nous devons stoïquement accepter son décret divin, mais lorsqu’avec une soudaineté impitoyable, il nous prive d’un être cher, alors tout semble basculer». Selon Mbagnick Ndiaye dont le discours a été lu, Cheikh Tidiane Tall restera «un immortel». «Les artistes n’existent qu’à travers leur talent. C’est ce qui les rattache à l’immortalité quand ils sont pétris de talent» mentionne le texte. Il rappelle aussi que le défunt était non seulement un artiste talentueux, mais aussi un homme de conviction et d’engagement qui a traversé son temps, en tant que témoin et acteur d’événements historiques et culturels de premier plan. Pour beaucoup, Cheikh Tidiane a joué sa partition de façon «magistrale» aussi bien dans ce monde que sur scène.
Lors de ce dernier hommage rendu à Cheikh Tidiane Tall, certains musiciens à l’instar de Souleymane Faye étaient encore en état de choc. «Il est exceptionnel, il est irremplaçable», a-t-il dit, laconique, avant d’ajouter «c’est une grande perte pour la musique sénégalaise». La famille était tout aussi peinée. Fatim Tall petite sœur de Cheikh Tidiane Tall, malgré la douleur rend hommage : «C’était mon frère, mon ami, mon tout. Il était un bon musulman, avec un grand cœur et a toujours tout partagé avec nous sa famille. Il nous aimait comme pas possible. Que Dieu l’accueille au paradis», a-t-elle témoigné, priant pour le repos de l’âme de son frère. Artiste éclectique, inspiré, multi instrumentiste, compositeur, arrangeur, et formateur, Cheikh Tidiane Tall a vécu pour la musique et a surfé, tout au long de sa carrière entre tradition et modernité. L’art que pratiquait ce «Cheikh des instruments», était marqué par l’empreinte des mouvements profonds qui ont rythmé l’histoire de la musique sénégalaise. Le regretté Cheikh Tidiane Tall a su maintenir le lien entre les différentes générations et formes d’expression musicale grâce à sa rigueur et son désir obsessionnel de perfection. A la lueur des différentes interventions, certains ont affirmé que Cheikh Tidiane Tall était un «maestro». Il repose désormais à Thiès. Puisse Dieu, l’accueillir au Paradis.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here