PARTAGER

Lamine Dianké, responsable de la vie politique au niveau de la 10e coordination du Parti socialiste (Ps), a décidé, avec ses camarades, de rejoindre la coalition «Madické2019». En dépit de la décision de Khalifa de soutenir Idy durant cette Pré­sidentielle. Ce ralliement a été officialisé hier au directoire de campagne de la coalition de l’ancien ministre des Affaires étrangères. Une démarche jugée «incohérente» et en «porte-en-faux» avec la décision de leur leader qui croupit toujours en prison. Mais ces jeunes qui se définissent comme les «généraux de Khalifa» ne voient pas les choses de la même manière. «Notre alliance avec le candidat Madické Niang consiste à voir tous les ‘’Khalifistes’’ se retrouver dans une coalition. Il y a ceux qui sont chez Idrissa Seck, d’autres chez Sonko et Pur. Tout cela participe d’une volonté de se retrouver ensemble au second tour pour faire tomber le régime de Macky Sall. Un second tour s’impose. Si Macky Sall gagne au premier tour, cela veut dire que l’élection est truquée. Puisqu’il ne veut pas respecter la loi, nous allons lui prouver que la force reste au Peuple», a soutenu Lamine Dianké en présence du ministre Aminata Lô, membre de la Commission stratégique du directoire de Madické2019. Ne doutant pas un instant que «Wade finira par donner une consigne de vote en faveur d’un des candidats de l’opposition», les «généraux de Khalifa» disent qu’ils vont continuer à se battre pour «libérer notre leader avant de l’aider à conquérir le pouvoir un jour». «Nous demeurons et restons des ‘’Khalifistes’’», précise Lamine Dianké.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here