PARTAGER

Elle voulait être tête de liste de la coalition Bby, et rien d’autre, croyant être la seule à même de pouvoir la conduire à la victoire. Conséquence, elle ne sera pas député.

Le dépôt des listes des candidats aux prochaines Législatives a permis de mettre fin à un gros suspense qui a plané sur le pays pendant des mois, mais aussi de voir s’exprimer de très grosses frustrations. Beaucoup de commentaires ont fusé sur les tractations qui ont entouré la formation de la liste de la défunte coalition Manko Taxawu Senegaal. Tractations auxquelles ladite coalition n’a d’ailleurs pas pu survivre. Mais la coalition au pouvoir n’a pas été pauvre en coups de théâtre non plus.
Quand le nom du Premier ministre Boun Abdallah Dionne a été annoncé pour conduire la liste, une personne comme celle qui l’a précédé à la Primature a failli piquer une crise. Mme Aminata Touré se voyait déjà trôner à la tête de la liste pour mener la coalition au pouvoir vers une majorité à l’Assemblée. Pourtant, la décision de macky Sall de laisser son actuel chef de gouvernement conduire Benno bokk yaakaar n’était en soi pas une véritable surprise. On se rappelle que dans sa chronique du lundi 27 février de cette année, Madiambal Diagne annonçait déjà en titre : «Mahammed Dionne, le seul choix raisonnable» !
L’Administrateur général du groupe Avenir communication, qui ne cache pas sa proximité avec Macky Sall, estimait que «Moustapha Niasse (était un) héros fatigué», et n’avait plus les ressources physiques et morales nécessaires pour conduire la liste de la majorité à la conquête de l’électorat. Sans compter que son éviction pourrait préfigurer un éventuel désistement de l’intéressé du Perchoir de l’Assemblée à la prochaine législature.
Sans doute que Mimi Touré, au courant de ces calculs, avait pensé que son heure était (re)venue. Celle qui a perdu son poste de Premier ministre pour avoir été défaite à plate couture par Khalifa Sall lors des élections municipales à Grand Yoff, a sans doute cru pouvoir trouver par là le moyen de revenir par la grande porte, et après la légitimité de la victoire électorale, remplacer Moustapha Niasse comme deuxième personnalité de l’Etat. Elle est donc tombée des nues quand Macky Sall lui a exposé son schéma, qui ressemble fortement à celui que Madiambal avait tracé à la fin février.
AMINATA-TOURE-2Sans doute grisée par les voix de ses griots qui lui font croire à son caractère indispensable auprès du chef de l’Etat, la dame n’a pas accepté la proposition qui lui était faite de figurer en position éligible sur la liste nationale, ou même, d’être tête de liste départementale à l’intérieur du pays. Pour elle, c’était, Tête de liste nationale ou rien !
Elle a ainsi présenté le marché à Macky Sall, et la conséquence n’a pas tardé. Mimi Touré ne figure pas sur la liste des investitures de Benno bokk yaakaar, alors que beaucoup la voyaient conduire cette dernière.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here