PARTAGER

Après avoir flatté les électeurs avec des promesses de toutes sortes, les candidats ont commencé dès ce matin à se ronger les ongles, bloqués qu’ils sont par le Code électoral. Comme ils ne peuvent plus parler ni nous tympaniser, ils ont retrouvé qui son chapelet, qui les décoctions servies par ses «marabouts». En souhaitant qu’à l’heure du choix, la vérité des urnes penche de son côté. Et pour nous, électeurs et rois éphémères pendant une période 21 jours, ce sera après le moment de souhaiter que celui que l’on aura placé à la tête du pays soit de ceux qui tiennent leurs promesses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here