PARTAGER
A view shows the site of a fire that broke out at Beirut's port area, Lebanon September 10, 2020. REUTERS/Mohamed Azakir

Un important incendie s’est déclaré, jeudi 10 septembre, dans un entrepôt du port de Beyrouth, semant la panique parmi des Beyrouthins encore sous le choc de l’explosion meurtrière et dévastatrice qui a traumatisé la capitale libanaise il y a cinq semaines.

Près de cinq heures après l’intervention de la défense civile et d’hélicoptères de l’armée pour combattre les flammes, le feu brûlait toujours en fin d’après-midi après s’être propagé vers un deuxième hangar.

Selon des « informations préliminaires », des « réparations » étaient menées sur le site avec une scie électrique, dont les « étincelles » ont entraîné « le déclenchement d’un incendie », a annoncé dans un communiqué le ministre des transports et des travaux publics, Michel Najjar.

Justifiant la durée des opérations, le chef de la défense civile, Raymond Khattar, a expliqué que des « matériaux inflammables comme le caoutchouc et les huiles » nécessitaient « du temps pour être éteints complètement ».

L’incendie a touché un entrepôt où sont stockés de l’huile pour moteur et des roues de voiture, a déclaré l’armée libanaise dans un communiqué, appelant les habitants à quitter les quartiers environnants. D’épaisses colonnes de fumée noire sont visibles de plusieurs quartiers de la ville, comme le montre une vidéo postée sur Twitter par le quotidien libanais L’Orient-Le Jour.

Avec LeMonde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here