PARTAGER

Le préfet de Dakar prévient sur les travaux du Bus rapid transit (Brt). Alioune Badara Samb, qui présidait hier le lancement des travaux devant libérer les emprises traversées par les sections 4 jusqu’à 9 du Brt, a affirmé «qu’il y aura encore des bouchons et des difficultés».

Les automobilistes devront garder leur mal en patience. Car «il y aura encore des bouchons et des difficultés mais la lumière va jaillir sous peu». Le préfet de Dakar a officiellement lancé les travaux devant libérer les emprises traversées par les sections 4 jusqu’à 9 du Bus rapid transit (Brt). Ainsi de la Rue 10 jusqu’à la place de la Nation, la circulation, à défaut d’être totalement fermée, sera partiellement ouverte. Pour autant, l’autorité a appelé les Dakarois à faire preuve de patience car le «Brt vient régler le problème de la mobilité urbaine». Anticipant sur la réaction de certains quand ils ne verront pas les engins à pied d’œuvre, Alioune Badara Samb précise qu’il y aura «une légère accalmie, parce qu’avant de faire les routes, il faut dévoyer les réseaux d’eau, électrique et de téléphonie». Le préfet de Dakar a assuré de la continuité du service public. Ainsi, les réseaux hydraulique, électrique et télécommunications vont être déplacés au besoin en parfaite intelligence avec les sociétés concessionnaires. «Les travaux que nous faisons consistent à libérer les sections 4 à 9 du Brt. Ce sont des maisons, voire des immeubles qui sont démolis. Les arbres feront l’objet d’abattage. Ce projet va intégrer l’aménagement paysager. Même les parties piétonnes seront aménagées. Toutes les personnes éligibles ont reçu leurs chèques. C’est plus de 2 milliards de francs Cfa», a indiqué Alioune Badara Samb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here