PARTAGER

C’est une banale opération de vol de scooter menée par la Section de recherches de Colobane qui a conduit au démantèlement d’un vaste réseau de détention d’êtres humains à Dakar. «Tout a commencé le 26 novembre 2020, date à laquelle des éléments de la Section de recherches de la Gendarmerie nationale ont effectué un transport à Ouakam dans le cadre de l’enquête pour un vol de scooter. Ils ont trouvé sur les lieux non seulement le scooter volé, mais également trois autres scooters et plusieurs en pièces détachées, des produits de vol qui ont en outre été déclarés à la Section de recherches», raconte le colonel Pape Diouf, chef Emploi et opération de l’état-major du Haut commandement de la gendarmerie, qui était en visite à Ziguinchor. Mais les agents de la Section de recherches vont tomber à la renverse lors de cette opération de perquisition. «Ils vont découvrir sur les lieux un refuge de détention de plusieurs personnes visiblement séquestrées et soumises à des actes de maltraitance, voire de torture. Des personnes qui étaient en majorité des jeunes âgés entre 17 et 42 ans, qui souffraient visiblement de malnutrition et dont plusieurs d’entre elles étaient blessés», dévoile colonel Diouf. Il s’en est suivi une opération de sauvetage et de prise en charge médicale. «Toutes ces victimes seront prises en charge par les éléments de la Section de recherches qui les ont évacuées au niveau du service de santé de la Gen­darmerie nationale et à l’hôpital Principal de Dakar avec l’aide du médecin-chef de la Gendarmerie nationale. Pour­suivant leurs investigations, les éléments de la Section de recherches se sont également rendus sur trois autres sites de détention identiques à celui de Ouakam», informe Pape Diouf. Il s’agit d’un centre de détention situé à Guédiawaye où 213 personnes étaient séquestrées. Alors qu’à Malika et à la Zone B, 22 et 100 individus ont été respectivement sortis de ce piège. «Parmi ces victimes, il a été dénombré, estime le chef Emploi et opération de l’état-major, 7 mineurs, mais également une jeune fille. Il faut préciser qu’au cours de leurs investigations, non seulement quatre scooters volés ont été retrouvés, mais en outre un des geôliers des victimes fut retrouvé avec six paquets de chanvre indien.» Selon le colonel Pape Diouf, ce dernier avait réussi à prendre la fuite pour se réfugier au domicile de Sergine Modou Kara. Il sera finalement ramené à la Section de recherches par le fils du leader du Pvd, Ahmadou Mbacké.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here