PARTAGER

La conférence des secrétaires généraux de la Coalition des centrales syndicales du Sénégal (Cnts – Csa – Cnts/Fc – Unsas – Udts) entend livrer un combat pour la réhabilitation dans leurs droits des agents de l’Aps licenciés et du journaliste Bamba Kassé suspendu pour avoir exercé sa mission de syndicaliste.

«Pour que l’exercice du droit et de la mission syndicale ne fassent plus l’objet d’une quelconque agression», les organisations de défense des travailleurs s’organisent. La première bataille à mener par la Coalition des confédérations syndicales de travailleuses et travailleurs du Sénégal est la réhabilitation dans leurs droits de respectivement cheffe du service commercial et cheffe du service administratif et financier de l’Agence de presse sénégalaise (Aps), licenciées, et la suspension du journaliste Bamba Kassé, qui leur a apporté son soutien.
Réunie ce mardi 21 juillet, la conférence des secrétaires généraux de la coalition des centrales syndicales du Sénégal (Cnts – Csa – Cnts/ Fc – Unsas – Udts) parle «d’une situation inacceptable qu’il urge de combattre et s’engage à peser de tout son poids pour que l’exercice du droit et de la mission syndicale ne fassent plus l’objet d’une quelconque agression».
«Le Secrétaire général du Synpics dont les droits les plus fondamentaux sont impunément violés (suspension dans ses fonctions et de son salaire) depuis six mois et licenciement abusif de deux agents par la Direction de l’Agence de presse sénégalaise, la coalition marque son étonnement face à une si grossière illégalité qui perdure malgré les tentatives de médiation du ministère de tutelle», lit-on dans le communiqué. Qui annonce une conférence de presse pour évoquer la situation des travailleurs de la justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here