PARTAGER

A égalité de points en Liga, le Fc Barcelone et le Real Madrid s’affrontent au Camp Nou ce mercredi dans un clasico qui vaut (très) cher.

Le Barça ne doit sa place de leader en Liga qu’à sa différence de buts (+23), très légèrement supérieure à celle du Real (+21). Les deux équipes totalisent 35 points après 16 matchs et le vainqueur du clasico, s’il y en a un, débutera l’année 2020 au sommet du championnat. Il faut remonter à 1976 pour trouver la trace d’un clasico avant lequel les deux clubs sont à égalité de points. Et encore, celui-ci tombait dès la 3e journée de championnat. Les deux géants du foot espagnol ont manqué leur début de saison. Le Barça cumule déjà trois défaites en Liga, tandis que le Real a connu 5 matchs nuls.
Zinedine Zidane a perdu l’aura divine qui l’auréolait en juin 2018, après trois sacres consécutifs en Ligue des champions. Depuis son retour en mars 2019, Zizou tâtonne. La gifle reçue à Paris (0-3) en septembre l’a grandement fragilisé. Son équipe n’a retrouvé de l’allant que par intermittence, et a semblé dépendante d’un Eden Hazard long à s’adapter, et désormais blessé. Mais le Real reste sur 12 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, dont 9 victoires. Le Barça, lui, n’a plus manqué de s’imposer à domicile en Liga depuis le 2 février dernier (2-2 contre Valence), soit une série de 14 succès.

Carte à jouer et statut à confirmer
Rarement un clasico n’a semblé aussi déséquilibré au niveau des stars présentes de part et d’autre. Blessé à la cheville droite, Eden Hazard est forfait côté madrilène. Les Merengues s’en remettront surtout à un Karim Benzema qui a retrouvé son meilleur niveau, avec 12 buts et 5 passes décisives en championnat. «Ils ont Messi, mais nous avons aussi nos armes», a rappelé Zidane qui devrait lancer le jeune (18 ans) ailier droit et prodige Rodrygo dans son premier clasico. Pour compléter, Vinicius, Isco et Bale sont en ballotage. Trois joueurs qui ne font pas, voire plus l’unanimité au Real, en particulier Gareth Bale qui ne cache plus son dédain pour le football.
A Barcelone en revanche, on s’inquiète plutôt de la cohésion entre les vedettes. S’il monte en puissance, Antoine Griezmann cherche encore ses marques aux côtés de Lionel Messi. Le Français a l’occasion de se faire définitivement adopter en Catalogne, à condition de livrer une grande prestation face au Real. Et de ne pas être éclipsé par l’Argentin aux 6 Ballons d’or. L’attaquant uruguayen Luis Suarez, qui va sur ses 33 ans en janvier, n’est pas en reste. Avec 9 réalisations, il est le troisième meilleur buteur de Liga derrière… Benzema et Messi, chacun auteur de 12 buts. Une vraie guerre des étoiles.
Avec sport24.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here