PARTAGER

Engluée dans un scandale de détournements de fonds depuis le début de l’été avec notamment l’arrestation de son président emblématique Angel Maria Villar, la Fédération espagnole est de nouveau secouée ce matin par de nouvelles révélations du quotidien Marca. Sur sa Une, le média espagnol appelle à l’organisation de nouvelles élections afin de refermer une bonne fois pour toutes ce sombre chapitre du football espagnol. Selon les informations de Marca, le président Villar aurait menacé plusieurs personnes durant la campagne pour sa réélection. Il aurait notamment déclaré : «Vous savez que si vous soutenez la candidature qui me fait face, vous allez contre moi. Si je gagne les élections, vous partirez.» Ce sont des écoutes téléphoniques et des échanges de sms qui sont arrivés entre les mains des journalistes de Marca et qui ont été mis à jour aujourd’hui. On peut y lire aussi la déclaration hallucinante du vice-président de la Fédération, Juan Padron, qui déclare : «Si les arbitres ne font pas ce que je leur dis, ils partent.» Ambiance, ambiance.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here