PARTAGER

Barcelone-Real Madrid. Le 28 octobre prochain, dans 9 jours donc, se jouera le Clasico dans une ambiance qui promet d’être chaude au regard de la situation des deux formations. Les deux rivaux traversent parallèlement une mauvaise passe en Liga. La dernière victoire des Catalans remonte au 15 septembre avec un succès contre la Real Sociedad. Depuis ? 3 nuls et 1 défaite, un bilan indigne des Blaugranas, à peine rehaussés par le succès en Ligue des champions face à Tottenham.
Côté Real Madrid, c’est un enchaînement de 2 défaites et 1 nul, avec entre deux un revers humiliant en Ligue des champions face au Cska Moscou. La dernière victoire remonte donc au 22 septembre face à l’Espanyol Barcelone.
Les deux mastodontes du football espagnol se retrouvent donc en même temps dans une position délicate. Pour des raisons différentes. Pour le Barça, il y a de gros problèmes en défense. Samuel Umtiti et Thomas Vermaelen sont indisponibles sur blessure, laissant Ernesto Valverde avec les seuls Piqué et Lenglet en spécialistes du poste. Le club catalan encaisse trop de buts ces dernières semaines et manque aussi d’équilibre dans l’entrejeu.
Côté Real Madrid, le problème le plus marquant se situe en attaque. La Casa Blanca n’a plus inscrit le moindre but depuis la courte victoire face à l’Espanyol (1-0), soit 4 matchs. Une statistique humiliante qui met en exergue le vide laissé par le départ de Cristiano Ronaldo. Ni Karim Benzema ni Mariano n’ont pris le relais du Portugais, Bale et Asensio déçoivent. De quoi augmenter la pression sur le coach Julen Lopetegui, contesté par une partie de son vestiaire et défendu par le clan espagnol (Sergio Ramos en tête).
Ce week-end s’avère donc sous tension pour les deux ennemis. Le Real reçoit Levante sur sa pelouse, un adversaire largement à sa portée (12e de Liga), mais dont il faudra se méfier. Déjà parce qu’il vient d’enchaîner deux victoires consécutives. Ensuite parce qu’il avait été chercher le nul à Santiago Bernabeu la saison passée (1-1). Pour le Barça, la tâche s’annonce encore plus compliquée puisqu’il accueille au Camp Nou le leader du championnat, un Fc Séville en pleine bourre. Le club andalou avait étrillé sur sa pelouse le Real Madrid 3-0 et arrive avec une confiance totale. Une nouvelle défaite des Catalans les placerait dans une situation périlleuse à l’aube d’une semaine qui les verra aussi affronter l’Inter Milan à domicile en Ligue des champions avant le Clasico…
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here